TOBESSI pourtant pas si sorcier #TBCS4E1

Spread the love

LE TOBESSI

Je n’étais encore qu’une gamine lorsque  j’entendis pour la première fois le terme TOBESSI. Mes tantes en parlaient pendant leurs moments de causeries entre femmes. À mon avis, c’était une sorte de potion magique que les femmes donnaient aux hommes pour les rendre encore plus amoureux qu’ils ne l’étaient. Un élixir, comme sa définition l’indique, faisait asseoir la relation,  faisais « asseoir » ton amoureux dans votre union. La naïveté d’une enfant, vous allez me dire.

 

ed38657a
Je me rappelle que je m’étais surprise à rêver de comment j’allais faire le « TOBESI » à mon mari quand je serai grande, afin qu’il n’aime que moi et personne d’autre. J’imaginais le TOBESSI comme étant un liquide translucide rose contenu dans une fiole. (Je regardais trop de dessins aimés).  Puis j’ai grandi, je suis devenu moi-même une femme comme mes tantes. Une femme dans tous les sens du terme. J’avais des amies femmes aussi comme moi. Ce terme revenait de plus en plus dans nos conversations.  Sous forme d’humour, sujet à plaisanteries . Une sorte de mythe finalement pour moi. Je connaissais maintenant la signification et le procédé du TOBESSI. Du moins, je pensais connaître. Pour celles qui ne le savent pas. Faire le TOBESSI consiste à envoûter son partenaire, afin qu’il ne regarde que vous qu’il n’aime ad vitam aeternam que vous. Ça reste toujours sous forme de potion mais pas de potion magique mais plutôt mystique. Quelquefois, c’est sous forme de rituel. On va voir un prêtre vaudou, un charlatan ou un marabout selon le lieu où l’on se trouve et on lui demande d’envoûter notre partenaire. On apporte des effets personnels de ce dernier. J’avais grandi, je ne voyais plus les choses de la même manière

c1ef7cbf5f58ee0340e8d1ab058480cd Je ne comprenais pas pourquoi une femme devait aller se prêter à pareil exercice quitte à mettre en péril la vie de son partenaire en lui faisant absorber des liquides douteux. Je ne me voyais pas entrain d’aller avec les sous-vêtements de mon homme chez un charlatan afin qu’il « l’attache ». Pendant que je me questionnais  sur ce qui pouvais pousser une femme à agir de la sorte,  le drame arriva.

Mon amie Zuzi  avec qui j’avais grandi, qui était plus qu’une sœur pour moi décéda. Brutalement sans crier gare.
Je l’avais appelé la veille afin de lui demander si elle comptait passer à la maison le lendemain pour notre séance friperie habituelle. Elle m’avait répondu qu’elle devait juste gérer un truc vite fait le matin et qu’après elle me rejoindrait ensuite. Je l’avais taquiné en lui disant qu’elle n’avait pas besoin de me cacher qu’elle voulait faire une petite gâterie à son chéri avant de venir. On avait ri aux éclats comme à notre habitude. Et j’avais raccroché.
telephone-310544_960_720

Quand mon téléphone sonna aux environs de 14h je vis le numéro de ma mère. Je n’aurais jamais imaginé que c’était pour m’annoncer la mort de Zuzi.

-Allo maman.

-Bonjour ma fille.  La voix de ma mère tremblait. Sa voix était encore plus fine que d’habitude. Plus calme qu’à la normale.
Un frisson parcouru tout mon corps comme si je savais que c’était mauvais présage.

-Maman que se passe-t-il ?

– Ma fille il faut que tu restes forte, Dieu notre père nous met face à des épreuves que nous pensons insurmontables. Mais nous en ressortons fortifiés.

-Maman je n’aime pas ce que tu me dis.  Je ne veux pas que Dieu me fortifie. Maman dit moi ce qui ne va pas, c’est mamy?  C’est papa? Que se passe-t-il ?

Après un silence que je pensais interminable derrière un soupir, ma mère m’annonça :

-Mon bébé ta sœur Zuzi n’est plus, ta sœur est morte.

Je m’entends encore crier à ma mère « tu blagues maman, tu blagues ce n’est pas vrai j’attends Zuzi . On va chez notre associé « .  J’ai répété cette phrase je ne sais combien de fois. Je n’avais pas réalisé que ma mère avait raccroché et qu’elle avait eu le temps de partir de chez elle et de venir me retrouver. Elle me trouva assise au sol à côté de mon lit tremblant, répétant la même phrase. « Tu blagues maman, j’attends Zuzi ». J’étais dans le déni. Je suis resté dans cet état de choc deux jours durant . On a dû m’administrer un calmant par injection afin que je puisse me calmer et dormir. Quand je revins à moi un jour plus tard donc trois jours après le décès il y avait du monde à la maison ma mère et la maman de zizi étaient à mon chevet. La pauvre avait dû quitter sa maison où il avait le deuil pour venir me veiller. Elle ne voulait pas perdre sa deuxième fille. Quand j’ouvris les yeux. Mon premier mot a été, POURQUOI? Avec ma gorge nouée et enflée, le son était à peine audible. La maman de Zuzi fondit en larmes .

 

GRAND-MERE-PETITE-FILLE-500x500

Quelques semaines après l’enterrement de Zuzi je n’en revenais toujours pas. Je demandai à ma mère de me raconter car je refusais de croire que le TOBESSI avait tué mon amie, ma sœur.

-Ma fille.

-Oui maman.

-Tu sais, je suis triste, parce que j’ai perdu aussi un enfant. Ton amie était pour moi une autre fille que tu m’as donnée.

-Je sais maman.

-Mais en même temps je suis déçu de voir ce que votre génération est devenue. Vous avez le culte de la facilité. Vous ne voulez pas apprendre auprès de vos aînés. Vous voulez tout à voir sans d’abord vous investir vous-même.
J’ai pensé : ça y est c’est reparti, on parle de la mort de Zuzi et toute suite on rentre dans les grandes philosophies de la vie.
Elle poursuivit :

-Sais-tu comment ta sœur est décédé ?

-Oui maman, on m’a que c’est le TOBESSI qui l’a tué. Mais, le TOBESSI ne tue pas maman.

-Oui le TOBESSI ne tue pas mais, la cupidité oui. Ta sœur a été cupide de croire que « féticher » un homme était la solution à ses problèmes de couple. Comme vous avez fait l’école des blancs, Vous vivez à la mode des blancs, Vous oubliez qui vous êtes vraiment. Vous oubliez vos rites endogènes et vous transgressez les interdits. Si ta sœur avait consulté sa mère avant d’aller voir un charlatan, elle lui aurait dit que dans sa famille il est strictement interdit de pratiquer certaines choses. Mais surtout elle lui aurait expliqué le véritable sens du TOBESSI. Vous les jeunes pensez qu’ensorceler un homme c’est lui faire manger et boire des décoctions que votre marabout ou charlatan vous aurait données. Vous ne savez pas aussi qu’il y a des individus que leurs parents préparent mystiquement afin qu’ils ne se fassent jamais ensorceler. Ta sœur est morte parce qu’elle a transgressé deux interdits. Son interdit de ne jamais faire pareil pratique et l’interdiction de sorcellerie qui protégeait son homme. Elle n’a pas eu le temps de réaliser son erreur. Aussitôt le rite terminé, son visage se mit à enfler et le sang lui sortait de partout sur son visage, ses oreilles son nez, ses yeux et sa bouche. Pourtant elle n’avait rien ingurgité qui puisse expliquer cela. Les ancêtres des deux côtés n’étaient pas contents. Mais vous quand on vous parle vous nous prenez pour des fous, des gens venus d’un autre monde. Voilà ton amie n’est plus.

Je ne pouvais m’empêcher de pleurer rien qu’en pensant à la douleur qu’elle avait dû éprouver.

-Ne pleure pas. Cette mort va te servir de leçon malheureusement. Tu ne t’aviseras jamais à « féticher » un homme ma fille. Une femme qui se respecte et qui est consciente de sa valeur ne se rabaisse pas de pareille façon. Entre deux sanglots je lui demandais :

-Mais le vrai TOBESSI c’est quoi maman, si ce n’est pas une potion c’est quoi maman?

Avec un sourire au coin des lèvres elle se retourna et me regarda avec un l’air de dire -« Tu es enfin prête, je vais te livrer le secret « .
-Ma fille il faut que tu saches d’abord que si un homme reste avec toi c’est d’abord une volonté personnelle. Parce que lui et seulement lui aurait décidé que c’est ainsi. Il ne sert à rien de falsifier les choses. Parce que même quand un fétiche fonctionne il a une durée et la fin est toujours néfaste pour la personne qui est allée « féticher ». La vrai nature de la personne finit toujours par revenir.
-Ok maman.

-Pour revenir au sujet, Le TOBESSI est tout simplement une philosophie avant tout et l’art de cultiver et préserver ta relation. Quand tu es avec un homme tu dois savoir te tenir, savoir ce qu’il l’aime, ce qui le contrarie. Tu dois être à l’écoute de ton homme, de ses difficultés comme de ses succès. Tu te dois d’être celle à qui il pense en premier quand il doit prendre une décision. Il faut que tu sois respectueuse mais pas soumise. Si vous avez des problèmes, boude le dans la chambre et couvre le d’amour dehors. Soit une dévergondée quand vous êtes au lit et pudique et réservée devant sa famille. Nourri le comme si c’était le dernier de ses repas. Toujours un repas de chef. Si tu ne sais pas cuisiner, assures-toi au moins qu’il ait quelque chose à manger quand il rentre. Ma fille, avec le ventre et le bas-ventre tu assureras dans ton couple. Fais de votre maison un havre de paix et d’amour et il aura toujours envie de revenir. Il n’aura pas envie de s’éterniser quelque part. Parce qu’il est attaché et assis déjà dans ton cœur. N’as-tu jamais vu un couple pas du tout assorti ? Le mari est beau comme tout et la femme à un physique ingrat?
-Oui maman

-Et tu te demandes certainement ce qu’il l’a trouve.

-Exactement.

– C’est parce que sa femme lui donne tout cela. Tout ce qu’une femme avec un physique de rêve de ne lui donne pas dehors. Et crois moi ma fille, sauf si ton homme est un bâtard de la première espèce, il te rendra tout ce que tu lui donnes…
Pendant des mois cette conversation était restée dans ma tête. Ma vision du TOBESSI était différente maintenant. Si Zuzi l’avait su, elle serait encore des nôtres.

Le TOBESSI oui mais, pas chez le charlatan et pas chez le marabout.

 

j’espere que vous avez aimz 🙂 cet article à été écris pour la saison 4 du THE BLOG CONTEST dont je suis challenger

delectez vous également des articles des autres challengers

Ardy

Leyopar

Christian

Yann

Elie

 

 

You may also like

15 commentaires

  1. Voici la meilleure définition du TOBASSI que j’ai lue depuis le hier. Chapeau pour ce recit dramatique bercé de vérités et de « guidelines » pour nous autres qui parfois oublions la chose la plus importante dans la vie.
    Je finirai en te citant. C’est long, mais c’est pertinant!
    « Le TOBESSI est tout simplement une philosophie avant tout et l’art de cultiver et préserver ta relation. Quand tu es avec un homme tu dois savoir te tenir, savoir ce qu’il l’aime, ce qui le contrarie. Tu dois être à l’écoute de ton homme, de ses difficultés comme de ses succès. Tu te dois d’être celle à qui il pense en premier quand il doit prendre une décision. Il faut que tu sois respectueuse mais pas soumise. Si vous avez des problèmes, boude le dans la chambre et couvre le d’amour dehors. Soit une dévergondée quand vous êtes au lit et pudique et réservée devant sa famille. Nourri le comme si c’était le dernier de ses repas. Toujours un repas de chef. Si tu ne sais pas cuisiner, assures-toi au moins qu’il ait quelque chose à manger quand il rentre. Ma fille, avec le ventre et le bas-ventre tu assureras dans ton couple. Fais de votre maison un havre de paix et d’amour et il aura toujours envie de revenir. Il n’aura pas envie de s’éterniser quelque part. Parce qu’il est attaché et assis déjà dans ton cœur. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.