Posts Tagged ‘primaire de droite’

les conseils basiques pour aspirant Dictateur en 10 points #TBCS3E5

Il y a quelques temps, vous m’auriez parlé de politique que je vous aurais presque banni de ma vie. Je ne voulais ni de près ni de loin entendre parler de cette mascarade. Oui pour moi, c’était une bonne grosse mascarade (Et ça le reste encoreL’une des plus grosses arnaques mises en place par l’homme pour avoir la liberté de faire des choses injustifiées sans être puni. Et puis un jour, j’ai découvert la série house of cards, qui a pour acteur principal Kevin Spacey. Il y joue magnifiquement le rôle d’un homme politique prêt à tout pour atteindre ses objectifs.  Série par excellence pour une apprentie politicarde, elle fait partie des séries à regarder quand on veut entreprendre ou quand on est déjà entrepreneur.. Bizarrement, le côté politique m’a beaucoup plu. Elle m’a permis de comprendre comment fonctionnaient la machine et les politiciens. L’autre raison qui m’a poussée à observer de plus près la politique en dehors des fictions, ce sont les résultats des élections présidentielles au Gabon. Oui, j’ai compris qu’en Afrique, n’en déplaise à beaucoup, si on n’est pas un dictateur, il faut éviter de faire de la politique. Mama, il faut seulement rester chez toi hein (franco voice).

 Je me suis mise à observer le comportement de nos « presididacteurs ».Pas les petits joueurs hein, les vrais les durs. Ceux-là qui veulent mourir au pouvoir sans rien faire de constructif pour leurs pays, ceux-là qui appauvrissent leurs nations sans penser que tout cela appartient au peuple, donc à tout le monde et pas uniquement à une famille ou à un clan. Ceux-là qui n’hésitent pas à tuer afin de préserver leur acquis fièrement volésn au vu et au su de tout le monde; communauté internationale comprise.

la communication rend chaque événement phénoménal : Poses de première pierre, inaugurations de supérettes ; montrez que vous travaillez bon sang. Médiatisez cela. Une sorte de « télémythorealité » sur la chaîne nationale bien sûr.

Donc je me suis dit, mais pourquoi pas moi ? Pourquoi ne pourrais-je pas avoir pour ambition de devenir presidictateur?. 

 J’ai déjà goûté en mode miniature au poste de présidente en étant d’abord vice-président et par la suite présidente des étudiants gabonais de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Beaucoup m’appellent toujours « presi » (le titre est déjà là ).

Pour le devenir, il me fallait impérativement dresser une liste que je vais partager avec vous, en 10 points comment devenir un dictateur.
1. Dès que vous êtes élu président, le lendemain même, changez la constitution en votre faveur. C’est le point le plus important. Il va vous garantir le reste des points. Il faut d’abord jouer la carte de la sécurité. Et ça commence par le document le plus important du pays. Si vous aviez deux  mandats,Eh bien ramenez cela a  une version mandat illimité.  Permettez même aux martiens de voter tant que c’est en votre faveur.
2. L’armée, vraiment l’armée. Assurez-vous d’avoir votre milice, votre propre milice. Une bonne armée avec l’argent que vous allez commencer à voler. Une qui fait peur. Recrutez des étrangers. De préférence ceux qui ne parlent pas la même langue que votre peuple. S’ils comprennaient les supplications du peuple, ils pourraient avoir de l’empathie. La barrière de la langue, c’est primordial.

3. Nommer les membres de sa famille à des postes clés. Eh oui, il ne faut pas qu’un petit tintin vienne gérer le poste de ministre de l’Intérieur ou des finances. Il faut y mettre les gens que tu pourras contrôler et qui peuvent te servir comme si tu étais leur Dieu vivant.

4. Arranges-toi à avoir 2 ou 3 pays occidentaux dans ta poche en leur offrant l’exploitation des richesses minières de ton pays. Un gros pourcentage pour eux,un autre gros pourcentage pour vous et des miettes pour le peuple.
5. Faire de la de la chaîne de télévision nationale sa chaîne perso de propagande. Oui pourquoi s’encombrer à créer une nouvelle chaîne quand on peut directement  user des services publics ?

6. La justice ? Quelle justice ? Si une personne dit un mot de travers vous concernant, ne vous remercie pas dans sa prière à un dîner de famille, c’est un opposant. Direction les geôles de la prison centrale. On fera son procès dans 10 ans.
7. Rendez-les dépendant de vos dons. Pas de travail, pas d’école. Il faut que le système de don soit maintenu. Afin de leur montrer que vous les soutenez dans la pauvreté. Pauvreté que vous allez contribuer à améliorer.

8 . S’il y a des opposants qui résistent. Empoisonnez-les, tuez-les. Quand vous êtes de bonne humeur, torturez-les. Ça vous fera une distraction. Il faut prôner le dialogue pour montrer aux autres que vous êtes ouvert au multipartisme. Mais derrière, appliquez la première phrase.

9. Le mensonge est votre seconde peau. Soyez capable de sortir des mensonges comme par exemple si internet ne passe plus dans votre pays après les élections, c’est dû au fait que chaque citoyen de votre pays a 4 portables. Le dire sans sourciller. Oui, il faut être balèze. Ça a l’air facile, mais croyez-moi, iI faut avoir le mensonge dans la peau pour y arriver.

10. Le dernier petit conseil que je vous donnerai : Les vrais secrets, on les garde pour nous. Ayez les organes de presse les plus importants dans votre poche. Organes qui valident les élections. Il faut toujours que sous soyez dans le processus de proclamation des résultats. Il faut que vous ayez les résultats qui vont vous faire élire ou réélire avant eux afin que l’armée et votre staff soient déjà dans la salle de proclamation quand on va donner de manière officielle les résultats.
Nous sommes arrivés au terme de mes dix conseils pour être un dictateur. Bien sûr, cette liste très douce est loin d’être exhaustive. Je ne vous ai donné qu’un aperçu des choses les plus faciles et tolérable aux yeux de tous. Les vrais secrets, on les garde pour nous. Sinon un autre pourrait avoir l’idée de vouloir faire comme nous. Qui est fou ?

Je vous laisse compléter cette petite liste en lisant les recommandations de mes confrères challengers du TBC.
Arsène

Christian

Elie

Leyo

Yann

Après toutes ces lectures, croyez- moi vous allez être prêt pour les prochaines élections (enfin prêt stratégiquement, il va falloir chercher l’argent pour la campagne; oups la propagande.

Sur ce, je quitte votre tête.